Le livret du baptême

Le baptême des enfants chez les chrétiens est soumis à un rituel précis. Il est adapté aux âges des catéchumènes (nom donné au demandeur du baptême).

Pour les moins de 6 ans, le déroulé suit les indications du livre officiel que suivent les prêtres et diacres “Rituel de baptême des petits enfants”, et pour les plus de 6 ans jusqu’à la majorité : “rituel de baptême des enfants en âge de scolarité”.

Que le baptême ait lieu PENDANT une messe paroissiale ou APRES ou encore EN DEHORS d’un temps de messe, le déroulé est précis et immuable. Il se découpe en 4 temps que l’on retrouve pour tous les sacrements (mariage, eucharistie, ordination…)

Pour que vos invités puissent suivre le bon déroulement, avoir des repères et participent, vous allez être invités à réaliser un LIVRET de CéréMONIE

Si le baptême a lieu PENDANT une messe du samedi soir ou du dimanche, rapprochez-vous du secrétariat de la paroisse : souvent il y a une feuille de messe éditée par la paroisse, il ne sera pas nécessaire de prévoir un livret et les chants seront sans doute déjà sélectionnés pour vous.

Si le baptême à lieu EN DEHORS du temps de messe (à l’issue de la messe ou un autre jour) vous pourrez trouver ci-dessous le déroulé, le symbole que représente cette étape et vous pourrez ainsi composer votre livret de baptême.

Ce livret a pour fonction de :

  • suivre le déroulé de la cérémonie
  • faire participer l’assemblée pour les prières communes et refrains
  • contribuent à s’approprier la Parole de Dieu et aide à y réfléchir pendant les temps de méditation
  • faire découvrir sa foi à des invités d’une confession différente

Et si la sono n’est pas de bonne qualité, ou qu’une lecture est un peu dans l’émotion et la voix tremblante, cela sert d’appui pour bien entendre ce qui se dit.

1ère partie :

Le temps de l’accueil

2ème partie :

Le temps de la Parole

3ème partie :

Le temps du sacrement

4ème partie :

Le temps de l’envoi

Si le baptême se déroule pendant une messe il se place en 3ème partie puis ensuite vient le temps de l’Eucharistie (offrande, consécration, communion) et se concluera avec le temps de l’Envoi.

1ère partie :

Le temps de l’accueil

C’est le temps où l’on se met en présence de Dieu 

Ce moment démarre sur le parvis à l’EXTERIEUR de l’édifice (les prêtres s’adaptent à la météo rassurez-vous !). Les parents ou l’enfant s’il est en âge de le faire formule la demande d’entrer dans la communauté chrétienne.

C’est à vous, avec vos mots, d’exprimer votre demande. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise raison, parlez avec votre coeur et avec sincérité.

A la suite de cette demande, le célébrant (prêtre ou diacre) fera le signe de la croix sur le front de l’enfant et demandera aux parents, parrain et marraine de faire de même.

Vous pouvez être amenés à dire quel prénom vous avez choisi pour votre enfant, il sera confié au Saint ou au Bienheureux qui porte le même prénom. Si vous avez opté pour un prénom d’une autre culture que la culture judéo-chrétienne, rassurez-vous ! Vous pouvez regarder la vie des grands Saints et des Saintes qui ont été marquants dans la foi chrétienne et choisir librement une personne qui vous inspire : Bienheureuse Mère Térésa de Calcutta qui s’est mise au service des pauvres, Saint Jean-Baptiste qui a eu le courage d’annoncer la venue du Messie au péril de sa vie, Sainte Bernadette de Lourdes qui a eu une confiance en la Vierge et a porté son message de paix etc…

Ensuite on franchit le seuil, vous êtes invités à choisir un chant.

En résumé sur votre livret :

  • Sur le parvis demande à recevoir le Sacrement du Baptême + questions aux parents, parrain, marraine
  • Signation : (par le célébrant) puis parents, parrain, marraine
  • Entrée : chant (facultatif) et vous serez dirigés soit au baptistère (cuve) si elle est au fond de l’église ou sur le côté, soit dans la partie centrale si le baptistère est mobile.
  • Prière d’ouverture (par le prêtre)

 il est possible ici que les parents écrivent une prière pour exprimer leur demande pour leur enfant, le parrain et la marraine peuvent conjointement en écrire une également.

La cuve de baptême dans laquelle est versée l’eau porte plusieurs noms : baptistère, fonds baptismaux, cuve baptismale. Quelle que soit sa forme ou son placement dans l’église, elle garde la même fonction, si ce n’est que certains sont creusés dans le sol : c’était pour les baptêmes par immersion : entièrement plongés dans l’eau. Aujourd’hui cela se fait toujours mais de manière plus fonctionnelle.

2ème partie :

Le temps de la Parole

La lecture de la Parole de Dieu est une nourriture pour notre cœur et notre intelligence. La Bible est une Parole Vivante, on peut y trouver un sens actuel et c’est un appui pour la vie chrétienne du futur baptisé. Il n’y a pas de sacrement sans appui sur la Parole.

  • Première lecture (lue par une personne de l’assemblée, c’est l’occasion de donner un rôle aux grands-parents par exemple)
  • Psaume : le refrain est chanté par l’assemblée
  • Deuxième lecture (facultatif) (lue par une personne de l’assemblée)
  • Acclamation de l’Évangile : Alléluia ou autre chant selon période liturgique [si vous vous célébrez un baptême pendant la période du Carême, on remplace le terme Alléluia par Hosanna – et la chanson de Jeff Buckley (Rufus Wainwright, Cohen ou toute autre version) n’est PAS une acclamation d’Évangile mais parle de meurtre, d’adultère et d’orgasme !! -> voir article dans le blog]
  • Évangile (lu par le célébrant)
  • Homélie : c’est un commentaire biblique : le célébrant relie ce qui a été entendu de la Parole à la lumière dont Dieu nous invite à le vivre dans nos vie, en particulier dans la vie du jeune baptisé et ses parents proches missionnés pour l’accompagner dans ce chemin (père, mère, marraine et parrain tout particulièrement)

3ème partie :

Le temps du sacrement

C’est le temps spécifique au Sacrement du baptême :

  • Litanie des Saints : c’est un chant par lequel on demande aux Saints et Saintes de veiller sur le futur baptisé et d’inspirer sa vie pour vivre dans la Lumière de Dieu; au début du chant on répond “Priez pour nous” (Saint Joseph et St François, Priez pour nous, Saint Maxime et Sainte Marthe, Priez pour nous…), le célébrant peut ajouter une ligne à la litanie classique avec les prénoms de l’enfant, des parents, du parrain et de la marraine… ; ensuite la formulation change : “Jésus, fils du Dieu Vivant” ; réponse de l’assemblée “de grâce écoute-nous”, plusieurs phrases de suite on répète “de grâce écoute nous” jusqu’à “ô Christ écoute nous” (on répète cette phrase) “ô Christ exauce-nous” (on répète cette phrase) – il existe aussi une version non chantée de cette prière, demandez au célébrant laquelle il vous propose pour préparer vos livrets.
  • Prière d’exorcisme et de délivrance : la formulation fait peur (merci aux films d’horreur !) mais non votre enfant ne va pas se retourner et faire l’araignée à l’envers en bavant un fluide vert fluo !! La prière est une demande à Dieu de vivre dans la force de renoncer au mal et se convertir (avoir coeur de changer au profond de soi) au travers du sacrement de la Réconciliation – cette demande est présente dans la prière du Notre-père : “ne nous laisse pas entrer en tentation et délivre-nous du mal”
  • Onction d’huile : l’huile des catéchumènes (bénie entre le jour des Rameaux et le Jeudi Saint, changée chaque année et différente selon le sacrement : lors de la messe chrismale, l’évêque bénit 3 jarres d”huiles : une pour les futurs baptisés dite huile des catéchumènes qui sert pour les enfants ne âge de scolarité et les adultes lors des étapes du temps de préparation, l’huile des malades pour les personnes qui recevront ce sacrement dans l’année et le Saint Chrême qui n’a pas la même prière et sert pour les sacrements – baptême, confirmation, ordination) le catéchumène est marqué de l’huile sur la poitrine (pour la force). [il peut aussi être marqué sur le front, les oreilles, les yeux et la bouche (rite appelé Ephatta qui signifie “ouvre toi”) pour que son Esprit s’ouvre à la compréhension de la Parole de Dieu, que ses oreilles entendent la Parole, que les yeux voient les signes de Dieu, que la bouche proclame la louange]
  • Imposition des mains :
  • chant d’acclamation (possibilité de se déplacer au baptistère selon configuration de l’église)
  • Bénédiction de l’eau
  • Profession de foi : Les parents, parrain et marraine (ou l’enfant s’il est en âge de répondre) vont au nom du catéchumène. Ils vont renouveler la foi de leur propre baptême et s’engager pour leur filleul.e :
  • Renonciation au mal : le célébrant demande “renoncez-vous à Satan ?” réponse des parents, parrain, marraine “je renonce” et l’assemblée peut être amenée à répondre à son tour ; célébrant “renoncez-vous à toutes ses oeuvres ” , réponse “je renonce”… ou bien “je le rejette” selon la formulation du célébrant.
  • Renouvellement de la foi : le célébrant demande “croyez vous ….” réponse “je crois”, la prière se finti par “dans le Christ notre Seigneur” réponse “Amen” ; Ensuite il demande “voulez-vous que Prénom soit baptisé dans la foi de cette Eglise” réponse “oui nous le voulons”
  • il est possible à ce moment d’ajouter la prière de l’Eglise pour proclamer sa foi : symbole des apôtres ou prière de Nicée-Constantinople.
  • ondoiement par 3 fois : l’eau est versée à 3 reprises par le célébrant (ou immersion selon votre choix)
  • onction avec le Saint-Chrême : dans la mesure du possible on n’essuie pas l’onction d’huile afin qu’elle pénètre le jeune baptisé car elle symbolise la lutte contre les douleurs, la force (les lutteurs par exemple ne sont pas faciles à faire tomber quand ils sont enduits d’huile comme le sera le jeune baptisé face au mal), c’est l’Esprit Saint qui est présent dans cette huile et imprègne profondément comme l’huile sur un linge, c’est un symbole de royauté comme le Christ est Roi au Royaume des Cieux.
  • Remise du vêtement blanc : La marraine revêt l’enfant d’un vêtement blanc, symbole de renouveau, du passage d’un état de catéchumène à celui de baptisé, lumineux comme le Christ. Le vâtement peutêtre un gilet, une étole, un petit bonnet pour un bébé…
  • Remise de la lumière : Le parrain reçoit du célébrant un cierge, il va l’allumer au Cierge Pascal (béni à la nuit de Pâques dans l’eau comme un baptême), il symbolise la lumière du Dieu vers laquelle le baptisé va avancer dans a vie, à laquelle il se raccrochera s’il rencontre des épreuves… Le parrain remet le cierge à l’enfant (ou aux parents selon l’âge), il peut aussi le conserver et le redonner à son/sa filleul.e lorsque sera venu le temps de sa 1ère eucharistie, ce sera l’occasion de reparler de ce sacrement et transmettre cet objet symbolique et précieux quand il/elle sera en âge de comprendre.

4ème partie :

Le temps de l’envoi

C’est le dernier temps de la célébration.  Le chrétien est invité à vivre de la Vie-même de Dieu et à témoigner dans le monde par ses actes de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ (que le Royaume est pour tous)

 

  • On se déplace à l’autel, désormais le catéchumène est un baptisé, il peut prendre part au repas du Seigneur, c’est le 2è sacrement auquel il est appelé : l’Eucharistie ; Pour les enfants de 8-10 ans, il est souvent proposé qu’il puisse recevoir les 2 sacrements au cours de la même célébration, ce sera alors au cours d’une messe, il y aura 1. Temps de l’accueil ; 2. temps de la Parole ; 3. Temps du sacrement du baptême ; 4. temps de l’Eucharistie et le baptisé sera invité à recevoir la première des communions (sacrement renouvelable); 5. Temps de l’envoi.
  • Notre Père : prière de l’Église récitée ou chantée
  • Prière de l’assemblée : vous êtes invités à écrire une prière dite “prière universelle” : elle se compose de 3 intentions ou plus : une pour votre filleul.e afin de prier pour le cheminement dans son baptême, une pour la communauté chrétienne, une pour le monde (souvent pour la paix, pour les enfants qui ne connaissent pas encore la joie du Christ…), vous pouvez écrire une attention pour les défunts de votre famille, qu’ils soient eux aussi guides dans la foi de l’enfant, pour les prêtres, pour les chrétiens qui accompagnent les sacrements, etc…
  • Bénédiction finale : se termine par “Et que Dieu vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit” on se signe et on répond “Amen” (autre formule “dans le Christ Jésus notre Sauveur -ou- notre Seigneur”)
  • Prière à la Vierge Marie (facultatif et peut être placé avant la bénédiction finale ou après la signature des registres)
  • Envoi :
  • signature des registres par le célébrant + les 2 mariés + 2 témoins chacun *
  • sortie / chant d’acclamation ou musique dont les paroles évoquent la joie d’un sacrement, de faire Église, de répandre l’amour de Dieu…
    [la quête peut se faire également à ce moment à la sortie des invités pendant que les mariés signent le registre et qu’à l’extérieur s’installe une haie d’honneur par exemple]
  • Remerciements : il est de coutume de finir le livret par quelques remerciements : votre célébrant, l’équipe paroissiale de préparation, l’équipe liturgique qui ouvre, accueille et installe le mobilier, les témoins, parents, les personnes qui ont pris part à la célébration en lisant ou faisant de la musique…

Avant de quitter l’édifice, vous pouvez demander à faire bénir les objets pieux : médaille de baptême, chaîne, gourmette…

Laurence Grillon

28, Rue de Chasserat
17137 ESNANDES
Tél. 06 30 57 24 91
lamaisondesreves17@gmail.com

 

Animée par l'envie de créer des moments uniques qui vous ressemblent, j'ai créé La Maison des Rêves pour faire de vos projets des souvenirs intenses. Formée dans l'animation socio-culturelle auprès d'enfants et ados, je me suis orientée vers l'animation spirituelle puis les mariages et la décoration de tous événements.

J'ai la volonté de créer l'unique et mettre en œuvre ma créativité et mon inventivité pour vos projets de mariage, baptême, fêtes de famille...